Il existe deux types de contreplaqué : multilaminé et sarrafeado.

carpenter  photoLes deux sont composés de plusieurs lames pressées collées les unes aux autres. La différence réside toutefois dans la manière dont elle est collée. Dans le stratifié ils sont collés dans le même sens, et dans le sarrafe les lames internes sont collées dans un sens différent des lames externes, rendant la plaque plus résistante.

Beaucoup de menuisiers préfèrent utiliser le contreplaqué plutôt que le MDF parce qu’il est plus résistant à la fissuration, à la torsion, qu’il est très résistant, qu’il ne rétrécit pas et qu’il est complètement homogène, ce qui permet de faire de grandes pièces sans grande difficulté.

Le contreplaqué revêtu de stratifiés formica devient environ dix fois plus résistant que le MDF revêtu de mélamine.

L’aggloméré est l’un des matériaux les moins chers mais les moins résistants. Il est formé de déchets de bois tels que de la sciure de bois et de la poudre collée à travers la résine. Son seul avantage réside peut-être dans le fait qu’il peut être revêtu de n’importe quel type de matériau.

Il est surtout utilisé pour les meubles de qualité inférieure qui sont assemblés avec des boulons et de la colle.

Le MDP est produit à partir d’eucalyptus et de pins. Sa composition est composée de grosses et de petites particules, les grosses étant réparties au milieu, les petites dans la partie supérieure et le collage se fait au moyen de résine, pression et chaleur.

Ils sont les plus utilisés dans les meubles résidentiels et commerciaux dont la structure est droite, car ils n’ont aucune malléabilité pour des dessins et des finitions plus détaillés tels que les bords arrondis, par exemple. Il est moins résistant à l’humidité que le MDF et aussi moins cher.

Types de joints et de raccords

Demi-bois : coupe simple généralement réalisée dans des structures légères, où le point de jonction n’aura pas à supporter un poids important.

Trous et oreilles : c’est le plus courant et le plus utilisé en menuiserie. Il est très résistant, et donc utilisé dans les chaises, les lits, les portes, les tables et les fenêtres. Il consiste à faire un trou (femelle ou trou) d’un côté de la pièce dans lequel la pointe moulée de l’autre partie (mâle ou oreille) est insérée.

Joint avec l’âme : il est utilisé pour joindre deux grandes pièces pour en faire une plus grande. Cette procédure est nécessaire car il n’y a pas de pièces entières sur le marché avec de grandes largeurs.